• échec, Motivation, hargne, vaincre, courage, ténacité, gouache, succès, réussite, charisme, persévérance, affirmation de soi, peps, énergie, attraction, force, faible, qualité, défaut, changement, plan, implémentation, diriger, motiver, proposer, donner, recevoir, engagement, engouement, volonté, désir, se bouger, se donner, objectif, cible, réussir, réussite, oser, tenter, essayer, réussir, vaincre ses peurs, succès, réussite, objectif réussir, motivé, motiver, avoir la niaque, niaque, en train,        Passer à l’action   autosuggestion, methode coué, agir, penser, réussir, réussite, objectif, aller, avancer, reculer, prendre, saisir, opportunité, foncer, chercher, aventure, mouvement, projet, idée, nouveauté, faire, auto-hypnose, regarder, observer, tester, sauter el pas, sortir de sa zone de confort, découvrir, saisir, aller de l’avant, passer à l’action, action, go, motivation, engagement, engouement, volonté, désir, se bouger, se donner, objectif, cible, réussir, réussite, oser, tenter, essayer, réussir, vaincre ses peurs, succès, réussite, objectif réussir, motivé, motiver, avoir la niaque, niaque, en train
     
    Cet article fait partie de l’édition d’Octobre 2015 du magazine à la croisée des blogs que j’ai le plaisir d’organiser via le site developpementpersonnel.org. Le thème de cette édition s’intitule « Résilience ou déni » 
     
     
    Avant de débuter, laissez moi éclaircir ces deux termes.
     
    La résilience a plusieurs signification en fonction du contexte et dans lequel on se trouve
    Ainsi, dans le domaine de l’armement, ce mot désigne le fait pour un système (aérien, maritime terrien) de pouvoir fonctionner en mode dégradé et de rétablir rapidement le fonctionnement normal des machines.
    Dans le domaine de l’économie, elle signifie pouvoir retrouver le chemin de la croissance après un choc économique (forte récession)
    Dans le domaine psychologique, cela signifie pouvoir retrouver votre état initial après un fort stress ou tout simplement se re-motiver après un échec.
     
    J’aime beaucoup ces 3 définitions mais c’est la troisième que nous allons développer le plus aujourd’hui, d’où le titre de notre article.
     
    Pourquoi nous échouons ?
     
    Afin de trouver les solutions pour se relever, il est primordial de commencer par la cause de nos chutes.
    Nous échouons pour une simple raison je dirais :
    1. Nous avons besoin de leçons pour avancer. Sans échecs, il est très difficile de s’améliorer. C’est la raison pour laquelle toutes les personnes qui ont réussi vous dirons que rien ne leur aurait été possible sans l’apprentissage qu’ils ont eu via leur échec. Nous pouvons citer le célèbre basketteur Michael Jordan qui a dit :
  • Ce sont des paroles très fortes et criantes de vérité. Plus vous échouerez, plus vous en apprendrez davantage afin de vous relever de plus belle et réussir. Nous échouons également car sans cela, il serait difficile d’apprécier le succès. En effet, nous vivons dans la dualité de l’univers et c’est ce qui nous permet de survivre et d’apprécier la vie (chaud vs froid, jour vs nuit, amour vs haine, échec vs réussite).
     

    Que se passe t-il si nous choisissons le déni ?

     
     
    Dans le mot déni il y a la racine du mot nier. Le fait de dire non, ce n’est pas vrai ou non ce n’est pas réel. Lorsque nous sommes dans le déni, nous en avons conscience la plupart du temps. Nous avons aussi conscience du fait que c’est la peur qui nous anime qui provoque cela. (Vous pouvons lire cet article consacré  à la peur de passer à l’action).
    Parfois, le déni est inconscient comme le déni de grossesse où la femme ne le remarque pas du tout, ni de l’extérieur, ni de l’intérieur. Il peut aussi est être fait en toute connaissance de cause si elle cherche à dissimuler cela.
     
     
    Lorsque nous choisissons le déni face à l’acceptation de la réalité, nous allons tout simplement droit dans le mur des problèmes et des complications. Si l’on vous répète sans cesse autour de vous que votre conduite est dangereuse et que vous le niez sans cesse. Si vous fait un accident à cause de cela, vous aurez une leçon qui sera très concrète mais qui pourra changer le cours de votre vie et celui d’autres personnes qui pourraient périr à cause de votre comportement irresponsable.
    C’est un exemple fort mais qui montre à quel point le déni peut s’avérer très néfaste pour nous et notre entourage.
     
    C’est la même chose pour les personnes qui nie totalement leur problème d’alcool alors qu’elles sont tous les soirs dans cette configuration.
  • Tombez vers l’avant pour vous relever après un échec

     
    C’est un conseil que je reprend du célèbre acteur Denzel Washington qui a donné un grand discours lors de la remise des diplôme à des étudiants de l’Université de Pennsylvanie. Si vous souhaitez vous relever de la bonne manière, il faut que vous sachiez où vous êtes tombé. Ne tombez donc pas en arrière car vous ne verrez plus rien.
    Cette métaphore représente en fait un une réalité évidente. Si vous ratez quelque chose et que vous lui tournez ensuite le dos, il est évident que vous n’allez rien apprendre pour vous améliorer ensuite.
     
    C’est exactement ce qu’il se passait pour moi lorsque j'étais étudiant. Je reçois un 6/20 et je rentre chez moi sans chercher à comprendre pourquoi ni ce que j’aurais pu faire pour avoir une meilleure note. Apprendre davantage ? Oui, mais ce n’est pas tout. Il aurait fallu comprendre précisément ce qui n’a pas fonctionné pour le réparer la prochaine fois.
    Bizarrement, lorsque j’allais  voir le professeur après une mauvaise note pour lui demander de m’expliquer mes erreurs et que je les acceptais, mes résulats s’amélioraient aussitôt.
     
    Tombez vers l’avant et vous trouverez la voie de votre réussite. Tombez vers l’avant signifie être dans la résilience et non dans le déni.
    Acceptez vos fautes, vos erreurs pleinement et vous ne serez pas déçus du résultat futur.
     
    Je terminerais avec ce chiffre que j’ai déjà mentionné auparavant : 12 000.
     
    12 000 est le nombre de fois qu’un enfant tombe en moyenne avant de savoir marcher correctement. Prenons en de la graine, car c’est le meilleur exemple de résilience qui soit ! :-) 

  • VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?
    VOUS ALLEZ ADORER CET E-BOOK !
    "L'art de passer à l'action" : Découvrez 40 blogueurs et entrepreneurs à succès qui partagent leurs meilleurs secrets pour se lancer !
  • 6 comments

    Il faut bien s'entouré en cas d’échec, et personne ne vous fera relever si vous n'êtes pas prêt de le faire, il faut faire très attention et ne pas se précipiter car à chacun son caractère La famille est très importante !

    Reply

    En effet, l'entourage est très important mais surtout l'envie !

    Reply

    Bonjour Xolali, je découvre ton blog, que j'ai découvert par "developpement personnel.org", j'aime beaucoup, le ton que tu emploies, et ton à-propos me parle beaucoup:-)) A très bientôt, j'ai participé à l'édition croisée des blogs de septembre, je crains de manquer de temps pour celle d'octobre, je vais voir... merci et à bientôt !

    Reply

    Merci pour ton commentaire Mylène! Fais comme tu peu pour l'édition d'Octobre. Au fait, sympa ton blog également, je ne suis pas une fille mais je me suis permis de naviguer :-)

    Reply

    Merci, c'est très intéressant comme conseil. La persévérance dopé d'une réflexion analytique est le maitre de toute réussite. Seafield

    Reply

    Merci Seafield, c'est exactement cela!

    Reply