arrêter de procrastiner

Comment arrêter la procrastination ?

Qu’est-ce que la procrastination ?

La procrastination est un terme que l’on emploie de plus en plus aujourd’hui. Lorsque vous cherchez sur Google le mot « procrastiner », vous obtenez plus de 470 000 résultats. À titre de comparaison, le mot « foirer » apparaît à 390 000 reprises bien qu’on l’emploie plus souvent pour parler de manière familière.

L’encyclopédie libre Wikipédia définit la procrastination de la manière suivante :

La procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non)

Cette définition est très claire mais j’y ajouterai le fait que la procrastination ne s’arrête pas au simple fait de dire : « je le ferai demain ».

La procrastination désigne toutes les actions que l’on peut effectuer sur le moment mais que l’on repousse à une heure ou une date future indéterminée.

Le retardataire chronique

Le retardataire chronique désigne justement la personne qui n’arrive pas à se mettre au travail ou à effectuer une tâche qu’il doit (ou veut) faire tout de suite. On l’appelle également le procrastinateur.

Lorsque vous êtes un retardataire chronique, cela ne signifie pas que vous êtes fainéant et que vous ne voulez rien faire. La plupart du temps, c’est tout l’inverse. En effet, vous faites pleins de choses excepté la tâche la plus importante que vous avez à faire.

Chacun d’entre nous a déjà procrastiné au moins une fois dans sa vie. Par la suite, certains procrastinent de moins en moins, d’autres de plus en plus.
Une chose est sûre, il est impossible d’y remédier et nous allons bientôt voir comment.

Les raisons de notre procrastination

Bien qu’il n’y ait pas de raisons scientifiquement prouvées. De nombreux psychologues affirment que la procrastination est un phénomène lié à l’angoisse et à l’estime de soi.

Ces raisons paraissent tout à fait logique car comme nous l’avons vu dans un précédent article qui s’intitule « Comment sortir de sa zone de confort ? », nous sommes très vite angoissés lorsque l’on doit faire quelque chose qu’on ne maîtrise pas (ou très peu).

D’autres aspects qui ne sont pas forcément négatifs peuvent aussi entrer en compte.
La distraction, l’envie de se reposer ou tout simplement l’envie de passer du temps avec sa famille peuvent être des facteurs de procrastination.

C’est donc pour toutes ses raisons que l’on procrastine si souvent mais la raison principale reste malheureusement : la peur

  • La peur de la difficulté (car on ne sait pas par où commencer)
  • La peur de l’échec (car on préfère ne rien faire que de rater après avoir essayé)
  • La peur de la solitude  (car on fini toujours par se faire aider)
  • La peur de perdre son indépendance (car personne n’aime être obligé de faire quoique ce soit)
  • La peur de réussir (car certaines personnes ont peur que leur personnalité change si ils ont du succès)

Que faire pour ne plus procrastiner ?

Il y a plusieurs manière vous permettant d’arrêter la procrastination.

En voici 6 que vous pouvez appliquer :

  • Faire une to-do list
  • Découper les grosses tâches en petites tâches
  • Se donner des récompenses
  • Prenez soin de vous
  • Planifier du temps pour chaque étape
  • Couper les sources potentielles de distraction

En appliquant ces méthodes, je vous garantie que vous arrêterez de remettre systématiquement tout au lendemain. Vous serez bien plus productif et motivé afin d’accomplir vos tâches, même les plus ennuyeuses.

Qu’en dites-vous ? Pensez-vous que ces méthodes peuvent vous être efficaces ? En avez-vous déjà testé ? Si oui, lesquels fonctionnent le mieux pour vous ?    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *